Estelle THIBAULT

Fichier(s) associé(s) : 

Statut

Maître-assistante, ENSA de Paris-Belleville

Champ disciplinaire : Théorie et pratique du projet architectural et urbain

Directrice du laboratoire IPRAUS, ENSA de Paris-Belleville
 

Titres et qualification universitaires

  • Architecte DPLG (1996)
  • DEA « Le projet architectural et urbain » (1997)
  • Doctorat en architecture de l’université Paris 8 (2005)
  • En cours : Habilitation à diriger des recherches (soutenance prévue en octobre 2015)

 

Thèmes de recherche

  • Théories architecturales et sciences de l’esthétique, XIXe-XXe siècles
  • Enseignement de l’architecture en France, XIXe-XXe siècle
     

Responsabilité administrative et scientifique

  • Membre du conseil d’administration de l’ENSA Paris-Belleville
  • Membre de la Commission pédagogie recherche de l’ENSA Paris-Belleville
     

Recherche à l’étranger

  • Chercheur invitée au Centre canadien d’architecture à Montréal en 2007.
     

Enseignements en master

  • Séminaire de Master 1 et 2, Ensa Paris-Belleville : L’Art du projet , (avec Guy Lambert).
     

Bibliographie sélective

Ouvrages

La géométrie des émotions. Les esthétiques scientifiques de l’architecture en France, 1860-1950, Wavre, Mardaga, 2010, 271 p.

Edition critique

Gottfried Semper, Science, industrie et art [Wissenschaft, Industrie und Kunst, 1852], Gollion, Infolio, 2012, 144 p. Traduction d’Émile Reiber, présentée et adaptée par Estelle Thibault. Introduction : « La Science du style face au marché du monde. Les leçons de l’Exposition universelle de Londres, 1851 », p. 7-51.

Directions d’ouvrages

Avec Guy Lambert, L’atelier et l’amphithéâtre. Les écoles de l’architecture, entre théorie et pratique, Wavre, Mardaga, 2011, 216 p.

Avec Jean-Philippe Garric et Emilie D’Orgeix, Le livre et l’architecte, Wavre, Editions Mardaga, 304 p., 2011.

Contributions à des ouvrages

« Le Temple et la Cité harmonique, ou l’utopie d’un art synthétique au prisme de l’économie sociale », dans N. McWilliam, C. Méneux et J. Ramos (dir.), L’Art social en France de la Révolution à la Grande Guerre, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 281-296.

« Du compte-rendu de Paestum au béton armé : l’école rationaliste vue par Laure Labrouste », dans M. Lambert-Bresson, A. Térade (dir.), Architectures urbaines, formes et temps. Mélanges en l’honneur de Pierre Pinon, Paris, Picard, 2014, p. 180-185.

« "La partie solide de l’esthétique" : Une science des formes utiles à l’âge de l’industrie », dans J. Lichtenstein, C. Maigné, A. Pierre, Vers la science de l’art : l’esthétique scientifique en France, 1857-1937, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, 2013, p. 173-188

« Continuités et transformations d’un dispositif pédagogique. Enseigner l’architecture à Polytechnique (1867-1910) », in L’atelier et l’amphithéâtre. op. cit., p. 131-172.

« Actualiser la tradition écrite. Formes, composition et lois d’harmonie d’André Lurçat », in Le Livre et l’architecte, op. cit., p. 93-100.

« Décor, technique et suggestion. "L’ingénieur artiste" selon Gustave Umbdenstock », in Libero Andreotti (dir.), Spielraum, Walter Benjamin et l’architecture, Paris, Éditions de la Villette, 2011, p. 143-155.

Catalogue d’exposition :

Jules Bourgoin (1838-1908). L’obsession du trait, Paris : Institut national d’histoire de l’art, 2012, 62 p. (Catalogue de l’exposition à l’INHA, Maryse Bideault, Sébastien Chauffour, Estelle Thibault, Mercedes Volait éd.). Version papier et en ligne, collections électroniques de l’INHA : mis en ligne décembre 2012. URL : http://inha.revues.org/4569

« Détails et ornements d’architecture » p. 6-7 ; « La Théorie de l’ornement » p. 14-16 ; « Le projet d’une "Revue de l’ornement" » p. 20-21 ; « Les Éléments de l’art arabe » p. 22-23 ; « La Grammaire élémentaire de l’ornement » p. 24-25 ; « Les Études architectoniques et graphiques » p. 38-39 ; « Un imaginaire scientifique. Cristaux et figures organiques » p. 40-41 ; « Figures textiles » p. 42-43 ; « La Graphique » p. 44-45 ; « Figures d’échiquiers » p. 46-47.

Articles

« Motifs utilitaires et autonomie artistique. La forme architecturale et ses fonctions », Revue de synthèse, t. 133, 6e série, n° 4, 2012, p. 477-494. Version en ligne : http://www.springerlink.com/openurl... (mise en ligne le 24/12/2012)

(avec Laurent Koetz), « Ornement architectural et expression constructive : concepts d’hier et débats d’aujourd’hui », Images Re-vues n°11, http://imagesrevues.revues.org/2386 (mise en ligne oct. 2012).

« Enseigner l’architecture à Polytechnique 1867-1910 », Ananke, cahier monographique « Fernand de Dartein », n°4, mai 2012, p. 91-98.

Autres contributions :

« Henry Provensal. L’habitation salubre et à bon marché », (Introduction)
dans La Question de l’art social en France. De la Révolution à la Grande Guerre. Anthologie, collections électroniques de l’INHA [En ligne], mis en ligne le 08 juillet 2014. URL : http://inha.revues.org/6062

« Enseigner l’architecture à Polytechnique 1867-1910 », Ananke, cahier monographique « Fernand de Dartein », n°4, mai 2012, p. 91-98.

 

Organisation de séminaires et journée d'études

Organisation (avec Jean-Philippe Garric, Guy Lambert, Émilie d’Orgeix, Valérie Nègre) du séminaire Les fictions de l’architecture : Études des sources pour l’histoire de l’enseignement, UMR AUSser, 8 séances, 2013-2014.

Co-organisation (avec Guy Lambert, Eleonore Marantz, Valérie Nègre, Nadia Podzemskaia), du séminaire Enseigner l’invention et la création dans les arts et les techniques, Labex « Créations, arts, patrimoines », 2013-2014.

Organisation, avec Isabelle Grudet et Pierre Chabard, de la journée d’étude La métropole en projet. Rencontre autour de Yannis Tsiomis, 24 mai 2012.

 

Commissariat d’exposition

Maryse Bidault, Estelle Thibault, Sébastien Chauffour, Mercedes Volait, Jules Bourgoin (1838-1908) L’obsession du trait, Paris, Institut national d’histoire de l’art, Salle Roberto Longhi, 19 novembre 2012 au 13 janvier 2013 (Catalogue publié).